mess

mess

mess [ mɛs ] n. m.
• 1831 n. f.; mot angl., du fr. mes, forme a. de mets
Lieu où se réunissent les officiers ou les sous-officiers d'une même unité, pour prendre leur repas en commun. cantine, popote. « Ici, on sable le champagne au mess des sous-officiers » (Apollinaire). Par ext. Personnel, matériel affecté à la nourriture des officiers et sous-officiers; ensemble de ceux qui mangent au mess. « On mange en commun, [...] c'est un “mess” qui a ses règlements » (Taine). ⊗ HOM. Messe.

mess nom masculin (anglais mess, de l'ancien français mes, mets) Lieu où les officiers et sous-officiers d'un corps ou d'une garnison prennent leurs repas. ● mess (homonymes) nom masculin (anglais mess, de l'ancien français mes, mets) messe nom fémininmess (synonymes) nom masculin (anglais mess, de l'ancien français mes, mets) Lieu où les officiers et sous-officiers d'un corps ou d'une...
Synonymes :

mess
n. m. Lieu où les officiers, les sous-officiers d'une même unité prennent ensemble leurs repas.

⇒MESS, subst. masc.
Établissement ou salle où les officiers et sous-officiers d'un régiment, d'une garnison, prennent leurs repas. Synon. carré (dans la mar.), popote (arg. milit.). Mess d'un régiment (Ac. 1878); déjeuner, dîner au mess (Ac. 1935). Il mangeait au mess par obligation, mais, la dernière bouchée dans le bec, il filait doucement à l'anglaise (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 1re part., V, p. 56):
♦ Ces officiers et aspirants seront (...) logés dans des bâtiments militaires et soustraits à toute surveillance apparente. Ils auront accès aux cercles et mess des officiers.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 435.
P. méton.
♦Ensemble des officiers et sous-officiers mangeant au mess. J'ai risqué une phrase sceptique, mais le mess entier m'a accablé: les revenants de l'Irlande sont des faits scientifiques (MAUROIS, Silences Bramble, 1918, p. 147).
♦Service chargé du fonctionnement de ce restaurant militaire; personnel et matériel qui y sont affectés. Gérant d'un mess (QUILLET 1965). Les repas du mess sont excellents (Lar. lang. fr.).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1857 subst. fém. (FRIDOLIN, Les Anglais et l'Inde ds Revue des Deux Mondes, t. 7, p. 728); 1865 subst. masc. (TAINE, Philos. art, t. 2, p. 185). Empr. à l'angl. mess «(dans l'armée ou la marine) groupe de militaires prenant ensemble leur repas» (1536 ds NED), déjà att. ca 1420 au sens de «groupe de personnes mangeant ensemble», lui-même empr. à l'a. fr. mes, forme anc. de mets. Fréq. abs. littér.: 222. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) néant, b) 1357, XXe s.: a) 169, b) 114.

mess [mɛs] n. m.
ÉTYM. 1831; mot angl., empr. au franç. mes, anc. orth. de mets.
Lieu où se réunissent les officiers ou les sous-officiers d'une même unité, pour prendre leur repas en commun. Cantine, popote.REM. Dans la marine, on dit carré, gamelle… — (1874). Par ext. Se dit du personnel, du matériel affecté à la nourriture des officiers et sous-officiers; de l'ensemble de ceux qui mangent au mess. || L'organisation du mess. || Être membre, être l'hôte (cit. 10) du mess.
1 On mange en commun, par escouades; c'est un « mess » qui a ses règlements et où chacun fournit sa part en argent ou en nature.
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 185.
2 Ici, on sable le champagne au mess des sous-officiers.
Apollinaire, Ombre de mon amour, p. 66.
HOM. Messe.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»